Bastide de Hastingues

Perchée sur un éperon rocheux qui, selon la légende, abriterait un escargot géant "le Carcoilh", cette ancienne bastide anglaise, édifiée au début du XIVe siècle, a conservé les vestiges de son passé, tels sa porte médiévale ainsi que quelques bâtiments des XVe et XVIe siècles.
Hastingues

---

La Bastide

Sa situation en surplomb des Gaves Réunis - qui, rejoignant l’Adour, ont constitué jusqu’au début du XXe siècle, une voie de circulation d’intérêt primordial - a fait de son port un lieu animé et a donné dès l’origine à la bastide une vocation commerciale. Aujourd’hui, la commune a une vocation essentiellement agricole, mais quelques habitants perpétuent encore les pêches traditionnelles.

Voir le reportage de France 3 sur la Bastide de Hastingues

---

La Maison des Jurats : Restauration et valorisation

Édifiée sur le côté sud-ouest de la place centrale de la bastide de Hastingues, la maison dite « des Jurats » est  inscrite au titre des Monuments historiques. par arrêté du 29 juillet 2010. La maison tient son nom des Jurats, magistrats municipaux ayant prêté serment. Au Moyen Âge, l'administration des Jurats, élue par les habitants, dressait les corvées, votait les taxes, veillait au ravitaillement de la ville et entretenait la milice. La maison, grande bâtisse rectangulaire couverte par une toiture à deux pans, est construite en blocs taillés de calcaire. Des traces d'arcades murées sur les façades du rez-de-chaussée et l’ajout postérieur d’une tourelle d'escalier témoignent d'une construction par étapes aux XVème et XVIIème siècles. Après avoir été divisée en deux propriétés, la partie est du bâtiment est resté habitée et entretenue jusqu’à récemment. Elle a été acquise par la commune de Hastingues. La partie ouest est, quant à elle, restée à l’abandon et sans entretien pendant de longues décennies. Rachetée récemment par la Communauté de Communes, cette seconde partie est dans un état de délabrement avancé, menaçant ruine. Un arrété de péril a d’ailleurs été édité.

Grâce au soutien de la DRAC, de la Région Aquitaine et du Département des Landes, une étude diagnostic du bâtiment a pu être menée et les travaux de mise en sécurité et de consolidation pourront être  entrepris début 2015 afin de préserver l’édifice et d’assurer la sécurité publique. Concrètement, les travaux consisteront à ceinturer le bâtiment, consolider les maçonneries et installer une toiture provisoire. Une fois ces travaux de mise en sécurité réalisés, il s’agira dans une seconde phase de réaliser des travaux intérieurs, avec notamment la création d’une dalle au sol et de planchers en étage, puis d’effectuer des travaux de réhabilitation de la façade et de la toiture.

---

Inventaire – archives : les liens pour en savoir plus :

http://www.monumentum.fr/maison-des-jurats-pa40000075.html

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA40000075

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=REF&VALUE_98=IA40000070

http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR72/IA40000070/INDEX.HTM

La région Aquitaine :

http://inventaire.aquitaine.fr/

http://www.aquitaine.fr/

http://aquitaineenscene.fr/

http://www.tourisme-aquitaine.fr/fr/

la Région Aquitaine s’est engagée dans le soutien de ce nouveau programme de restauration en partenariat avec la DRAC et le Conseil Général des Landes

Sujet(s) en relation

Plan du site

L'abbaye de Sorde

Visiter l'Abbaye

Ondes&Lumières

A découvrir en Pays d'Orthe et Arrigans

Infos pratiques

Nos partenaires

Votre avis

Appel à projet Ondes&lumières 2018-2019